La cigarette du jour, déjà une de trop — Cancer du poumon

"Les résultats de cette étude confirment le bien-fondé des mises en garde contre le tabac et le fait qu'il n'y a pas de niveau sans risque", avance Maki Inoue-Choi, de la division d'épidémiologie du cancer au NCI. Même avec une seule cigarette par jour, le risque de mortalité précoce est accru et reste très élevé. Les "petits" fumeurs s'exposent de même neuf fois plus à une probabilité de contracter un cancer du poumon, et six fois plus pour une maladie respiratoire selon l'étude.

L'un de ces questionnaires portait sur le tabagisme passé et actuel, avec des volontaires invités à renseigner leur consommation de cigarettes et la durée concernée.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Jama Internal medicine .

L'arrêt complet, lui, est rapidement bénéfique. Les gens fumant en moyenne une cigarette par jour au cours de leur vie ont 9 fois plus de risques de mourir de ce type de cancer que ceux qui ne touchent jamais à la clope.

Et plus ils arrêtent jeunes, plus le risque diminue, soulignent encore les experts qui notent que la mortalité prématurée chez les petits fumeurs résulte surtout de cancers du poumon.

Les chercheurs de l'Institut national du cancer des Etats-Unis affirment que fumer ne serait-ce qu'une seule cigarette par jour contribue à augmenter le risque de cancer.

Chaque année, près de 600 décès seraient directement liés au tabagisme, soit 14% de l'ensemble des décès sur l'île, et le tabagisme est la première cause de mortalité par cancer.

Pour cette étude, les chercheurs ont analysé les données médicales de plus de 290.000 adultes blancs âgés de 59 à 82 ans, dont 22.337 (7,7%) fumaient, 156.405 (54%) étaient d'anciens fumeurs et 111.473 (38,4%) n'avaient jamais fumé. Ce chiffre grimperait à 87% pour les fumeurs ayant grillé entre une et dix cigarettes par jour.

Édition: