Jean-Pierre Raffarin quitte la politique

Sa décision est prise.

L'ancien Premier ministre a annoncé, ce mardi, qu'il quitte la vie politique afin de créer une ONG internationale "pour alerter contre les risques de guerre", dans une tribune publiée par la Nouvelle République.

Un néologisme entré dans le langage courant, qui regroupe un certain nombre de déclarations prononcées par l'ancien Premier ministre, parfois drôles, souvent pleines de bon sens, et devenues au fil du temps sa marque de fabrique.

" Le moment est venu de me retirer de la vie politique élective ", a écrit le sénateur âgé de 69 ans. Dès lors, " je renonce aux trois ans de mandat qu'il me reste à accomplir au Sénat car le moment est pertinent.

" Une partie de ma vie politique s'achève". On en sait désormais un peu plus sur son avenir. Les missions européennes et internationales qui m'ont été confiées m'ont permis de mesurer les opportunités mais aussi les grands dangers du Monde.

S'impliquer dans une ONG. L'ancien président de la région Poitou-Charentes confie son envie de créer une organisation non-gouvernementale baptisée " Leaders for Peace ", il s'agit d'une "ONG internationale pour alerter contre les risques de guerre qui nous menacent ".

M. Raffarin a affirmé qu'il entendait également poursuivre son " investissement au service de la coopération franco-chinoise", et garder un oeil sur son département.

Jean-Pierre Raffarin devra d'abord quitter la présidence de la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat, puis son mandat de sénateur en octobre, après le renouvellement de la moitié de la chambre basse lors des sénatoriales du 24 septembre prochain.

Édition: