Ligue 1 : le PSG s'impose sans briller face à Amiens (2-0)

L'attaquant a dit quelques mots ponctués du traditionnel "Ici c'est?" complété d'un tonitruant "Paris!" de la part des supporters, aux anges, lors d'une présentation en grande pompe. Neymar a foncé sur la tribune Auteuil, ôtant son maillot en courant avant de la balancer aux supporteurs massés derrière le but.

Les joueurs d'Unai Emery repartent pour une nouvelle avec un objectif clair: récupérer leur titre de champion de France.

La LFP "a envoyé la demande à la Fédération espagnole jeudi soir" pour un Certificat international de transfert (CIT), a expliqué le directeur général de l'instance, Didier Quillot, samedi soir sur BeIn Sports.

En attendant, le club qui vient de débourser 222 millions d'euros recevait donc le promu au budget exactement dix fois moindre, et qui évoluait en troisième division il y a deux ans, et samedi pour la première fois dans l'élite. Nous sommes heureux de cette victoire, rapporte Le Parisien. Après un bon centre de Dani Alves, Cavani profitait d'une double erreur de Gouano pour ouvrir son compteur (1-0, 42e). Et qui a dit, de manière surprenante, à propos de son ami Neymar: "Nous n'avions pas planifié de venir tous les deux ici, mais il m'a conseillé de venir, et s'il l'a fait, c'est parce qu'il voulait venir". Puis dans le dernier quart d'heure pour se mettre à l'abri définitivement sur un contre éclair initié par Verratti et relayé par Cavani en faveur de Pastore (2-0, 81e). Le numéro 27 parisien s'est exprimé en zone mixte sur son match et l'arrivée de Neymar.

Di Maria, qui était suspendu au match tangérois, s'est montré en jambes, même si, seul devant Gurtner, sa balle piquée a frôlé le poteau (59e). Pas du tout perturbé par la sortie de Thiago Silva, touché aux adducteurs, Paris reprenait en seconde période sur son petit rythme déjà vu et revu au Parc des Princes.

Édition: