Neymar au PSG: "Je voulais un plus grand défi"

La Liga avait déjà présenté le PSG comme un "club-Etat " pratiquant le "dopage financier " et annoncé son intention de porter "l'affaire Neymar " devant la direction générale de la concurrence de la Commission européenne et les tribunaux compétents.

Pour cette première de la saison au Parc des Princes face à Amiens, c'est un onze de départ du PSG très proche de celui aligné contre Monaco samedi dernier qu'Unai Emery devrait aligner.

Le nouveau numéro 10 du PSG ne disputera pas ses premières minutes sous sa nouvelle tunique moins de quarante-huit heures après l'officialisation de son arrivée dans la capitale. Le Brésilien devra regarder ses nouveaux partenaires depuis les tribunes du Parc des Princes.

Ce contre-temps administratif résonne comme le dernier coup de bâton des instances du football espagnol, censées émettre le certificat international de transfert. Il se dit prêt à payer "300 ou 400 euros" de plus son abonnement pour voir la star évoluer sur la pelouse du Parc des Princes.

La ferveur n'a pas tardé à s'emparer de Paris, autour de la boutique du club sur les Champs Elysées, où des centaines de fans piétinaient dans l'attente de leur Graal: des maillots floqués du N.10 et au nom de Neymar Jr.

Neymar, habitué aux honneurs depuis ses 18 ans, n'est pas devenu pour rien le joueur le plus cher de l'histoire, arraché à Barcelone contre les 222 millions d'euros de sa clause libératoire.

Neymar a pu mesurer sa popularité avec un bain de foule de trois minutes à la sortie du Parc, avec fumigènes et cris hystériques au programme.

"Je veux quelque chose de plus grand, je veux un plus grand défi", a précisé le Brésilien, arrivé à Paris "pour l'ambition de ce club, très semblable à la mienne". Signe de la forte demande, "les achats seront limités à un maillot par personne " samedi.

Et quel contrat! Avec 30 millions d'euros de salaire net annuel selon les estimations, Neymar devient le deuxième joueur le mieux rétribué au monde, derrière les 38 M EUR de Carlos Tevez en Chine, mais désormais devant les deux monstres sacrés Lionel Messi (25 au Barça) et Cristiano Ronaldo (23,6 au Real Madrid).

Édition: