Washington continuera à participer aux négociations malgré son retrait — Accord de Paris

Washington continuera ainsi à participer aux négociations internationales et sera présent à la prochaine conférence climatique annuelle de l'ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn en Allemagne. Le 1er juin, le président américain avait annoncé le retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, suscitant un tollé mondial et dans le pays même.

L'administration Trump a officiellement fait savoir aux Nations unies que les États-Unis avaient l'intention de se retirer de l'Accord de Paris sur le climat. Il a jugé le texte néfaste pour l'économie américaine, sans toutefois exclure de réintégrer le processus après renégociation, voire de conclure un "nouvel accord qui protège" les États-Unis.

Conformément à l'article 28 de l'Accord de Paris, une partie ne peut se retirer que trois ans après la date d'entrée en vigueur de l'accord pour cette partie. Il y a ensuite un préavis d'un an pour pouvoir en sortir réellement. Le président américain Donald Trump avait annoncé son intention de retirer son pays de l'accord il y a deux mois.

Édition: