L'héritier de Samsung risque 12 ans de prison

SEOUL, 07 août (Yonhap) - Les procureurs indépendants ont requis ce lundi auprès de la Cour centrale du district de Séoul une peine de 12 ans de prison ferme à l'encontre de Lee Jae-yong, le vice-président de Samsung Electronics Co., accusé d'avoir versé des pots-de-vin dans le cadre du grand scandale de corruption impliquant l'ancienne présidente Park Geun-hye. En cause: Samsung Electronics aurait déboursé environ 40 millions de dollars en échange de faveurs présidentielles, en particulier pour obtenir l'aval des autorités à une fusion controversée en 2015. Il était le "bénéficiaire ultime" des délits commis lors de ce scandale, a déclaré le procureur.

"Les prévenus entretenaient des liens rapprochés avec le pouvoir et cherchaient à obtenir des bénéfices personnels."
Le jugement est attendu dans le courant du mois.

Lee, 49 ans, est également accusé d'avoir détourné des fonds, caché des actifs à l'étranger, dissimulé des revenus et effectué de faux témoignages.

Depuis la crise cardiaque de son père en 2014, M. Lee dirige de fait le mastodonte dont le navire amiral, Samsung Electronics, est le premier fabricant mondial de smartphones. Cette opération - réunissant Samsung C&T et Cheil Industries - avait été dénoncée par de multiples actionnaires qui estimaient que C&T avait été délibérément sous-évaluée. Ses avocats arguent que l'accusation ne tient pas debout et que les prévenus n'ont jamais rien cherché à obtenir en retour des sommes versées.

Mme Park a été formellement destituée de ses fonctions en mars.

Mme Choi, accusée par le parquet d'être pénalement complice de Mme Park, est soupçonnée d'avoir extorqué des dizaines de millions de dollars à plusieurs conglomérats au profit de deux fondations à but non lucratif utilisées à des fins personnelles.

Celle-ci est poursuivie pour 18 chefs, y compris coercition, abus de pouvoir et corruption. Les millions de Sud-Coréens qui étaient descendus dans la rue pour demander le départ de Mme Park réclamaient aussi l'arrestation des patrons de chaebols.

Édition: