Loup Bureau. Une pétition pour libérer le journaliste

Le journaliste français, qui a grandi à Orvault près de Nantes, a été interpellé au poste-frontière de Habur entre l'Irak et la Turquie avant d'être placé en détention par les autorités turques qui le soupçonnent d'activités "terroristes". Une pétition pour sa libération a été ouverte dans la matinée sur la plate-forme change.org. En début d'après-midi, elle recueillait un peu plus de 5.000 soutiens.

Plus de 2.500 personnes ont déjà rejoint le groupe Facebook "Free Loup Turkey - Comité de soutien à Loup Bureau", géré par sa famille. On lui reproche un reportage réalisé en 2013 pour TV5 Monde auprès des combattants kurdes en Syrie (YPG), une organisation considérée comme terroriste par la Turquie.

"Mon fils est innocent" et "j'espère une solution rapide", a témoigné lundi sur RMC le père du journaliste indépendant, Loïc Bureau. "Il n'a rien fait de spécial, à part faire un reportage avec des photos, un reportage public qui est passé à la télévision française", a-t-il plaidé. Le comité de soutien compte organiser plusieurs actions pour arriver à la libération du journaliste, sous le hashtag #FreeLoupTurkey.

Selon lui, Loup Bureau "est complètement isolé du reste du monde, puisqu'on nous annonce qu'il ne pourra avoir qu'un coup de téléphone d'une dizaine de minutes toutes les deux semaines et évidemment aucune visite".

Pour signer la pétition, se rendre sur la page Liberté pour le journaliste Loup Bureau.

Édition: