Une météorite "verte" a illuminé le ciel du sud de la France

Des images de la boule de feu fusent également sur la toile.

Repérée par de nombreux internautes ainsi qu'une webcam installée dans le Massif Central du Lorian, l'apparition de la météorite a entraîné de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux et sur le site de l'International Meteor Organization.

Ce genre de "gros bolide" ou de "boule de feu" n'est pas exceptionnel, des météores de cette importance traversant le ciel tous les quinze jours environ, a indiqué à l'AFP François Colas, directeur de recherche au CNRS à l'Observatoire de Paris et responsable du réseau Fripon (Fireball Recovery and Interplanetary Network) qui surveille les chutes de météorites en France.

Avec une vitesse comprise entre 15 et 20 kilomètres par seconde, le météore de 1 kilogramme aurait voyagé sur près de 700 kilomètres. La traînée verte observée par certains était quant à elle due à "la présence de minéraux qui se vaporisent et émettent de la lumière". Pour être si visible selon Louis d'Hendecourt, l'angle d'entrée du météore devait être peu ouvert rendant les frottements sur l'atmosphère limitée et par conséquent ont permis au météore de ne pas se désintégrer totalement. Car si ce phénomène n'est pas rare, le fait qu'il soit autant remarqué l'est en revanche.

Deux météorites se sont déjà écrasées en France, en 1803 entre la ville d'Aigle et de Glos-la-Ferriere où deux à trois mille météorites de petites et moyennes tailles s'étaient écrasés dans une zone de 10 kilomètres de long et 4 kilomètres de large.

Édition: