Urgent - CENI : passation de service suspendue et voici pourquoi…

Kader Aziz Camara aura la lourde responsabilité d'unifier une institution fortement divisée en attendant l'arrêt définitif de la Cour Constitutionnelle pour départager Bakary Fofana et maître Salifou Kébé.

Selon ledit arret, c'est le troisième commissaire issu de la Société civile en l'occurence Kader Aziz Camara, qui devra assurer l'interim de la présidence de la CENI assisté des deux vice-présidents, le temps pour la cour constitutionnelle d'examiner le fond de la requête de Bakary Fofana, le président déchu.

Pendant que ce dernier, avec ses soutiens se préparaient à la cérémonie de passation de service, la Cour Constitutionnelle a désigné une autre personne comme président intérimaire de la Commission Electorale.

Poursuivant, il décline le premier défi à relever à court terme: "tout de suite regrouper l'ensemble des commissaires de la CENI et bâtir un chronogramme pour une élection transparente".

Il dit désormais "s'atteler à répondre aux aspirations du peuple de Guinée, organiser les élections".

Il a ensuite noté que cette décision vient d'une institution qui certifie les lois du pays, ce n'est pas à commenter ni a discuter: " Donc, je suis prêt a assumer cette responsabilité ", a affirmé M. Camara.

Cette nouvelle, tombée comme un couperet ne marque pas pour autant la fin de la crise qui mine la CENI depuis plusieurs années.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play.

Édition: