Victime du 11-Septembre identifiée seize ans après

Le 11 septembre 2011, des kamikazes d'Al-Qaïda détournaient quatre avions de ligne. Un quatrième, lui, s'écrasait dans la campagne pennsylvanienne après que les passagers ont tenté d'en reprendre le contrôle.

"Le laboratoire d'ADN a eu recours à une technologie plus sensible qui a livré davantage d'informations et amélioré la méthode d'extraction osseuse du laboratoire", écrit le journal américain. Le dépôt n'est pas ouvert au public, précise le New York Times. Il s'agit de la 164e victime qui a pu être identifiée, et la première identification en deux ans. Le docteur Barbara Sampson, à la tête de cette équipe de médecins légistes, a annoncé, lundi 8 août, être parvenu à mettre un nom sur les restes d'un homme dont la famille a souhaité garder l'identité secrète.

Il est devenu la 1641e victime identifiée de l'attentat du 11-Septembre. La majorité des personnes déjà identifiée l'a été grâce à l'ADN retrouvé sur place, la plupart du temps sur des fragments d'os.

"Ce travail est vital parce qu'avec chaque nouvelle identification nous pouvons apporter des réponses à des familles affectées par une perte immense" a-t-elle déclaré. Près de 1112 victimes n'ont pas encore été identifiées, même si des certificats de décès ont été fournis aux familles pour toutes les personnes tuées ce jour-là.

Édition: