Une cinquantaine de migrants "intentionnellement noyés" au large du Yemen

Des travailleurs humanitaires ont repêché, mercredi, environ 29 corps de migrants sur une plage du Yémen, selon l'Organisation internationale (OIM) pour les migrations.

Un chef de mission raconte ce qui a poussé le passeur à agir ainsi: "Les survivants ont raconté à nos collègues sur la plage que le passeur les avait poussés à la mer croyant voir des représentants des autorités près de la côte" dit-il.

Au moins cinq migrants africains ont péri et 50 sont portés disparus après avoir été jetés jeudi par des passeurs à la mer au large du Yémen, le deuxième drame du genre en 24 heures, a indiqué l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Les survivants ont confié à l'OIM que le passeur en question était déjà retourné en Somalie pour récupérer d'autres migrants et les amener au Yémen en utilisant le même itinéraire. Des dizaines sont mortes ou portées disparues. Depuis janvier 2017, 55 000 migrants ont quitté l'Afrique pour tenter de rejoindre ce pays en guerre. Parmi eux, plus de 30000 sont originaires d'Éthiopie et de Somalie et ont moins de 18 ans. "La souffrance des migrants qui empruntent cette route migratoire est sans commune mesure".

Édition: