Les incendies ont ravagé 2000 hectares à Sisco et en Balagne — Corse

Vendredi, un jeune homme soupçonné d'avoir provoqué 16 incendies dans les Bouches-du-Rhône a été inculpé et placé en détention provisoire.

Le feu qui a démarré dans la nuit de jeudi à vendredi près de Nonza, dans l'ouest de la Haute-Corse, est stabilisé ce samedi matin mais reste actif à la hauteur de la commune de Sisco.

À minuit, le feu continuait de progresser dans une "zone plus urbanisée", où plusieurs routes départementales ont été fermées à la circulation, selon les autorités. Les flammes se propagent à proximité du GR20.

Emmanuel Macron s'est entretenu ce samedi avec le colonel Chales Baldassari, chef des sapeurs-pompiers de Haute-Corse, avec qui il a fait le point.

Le niveau d'alerte orange, quatrième échelon de gravité sur cinq, sera maintenu au moins jusqu'à la fin de la journée de lundi, en raison de prévisions météo marquées par une forte chaleur, avec des températures approchant les 40 degrés Celsius dans le centre du pays, mais aussi par des vents forts et de direction inconstante.

Selon Corse-Matin et France Bleu, une vingtaine de personnes ont été préventivement évacuées à Ogliastro.

"Aucune habitation n'a été détruite et aucune victime n'est à déplorer", déclare le préfet en précisant que les 882 personnes qui avaient été mises en sécurité au cours de la soirée de vendredi ont pu regagner leur lieu de résidence. 80 randonneurs ont dû rester confiner dans des refuges. "La progression du feu est rapide en raison de vents violents qui soufflent jusqu'à 100 km/h en moyenne", a précisé Gérard Gavory.

Depuis mi-juillet, le Sud-Est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont détruit plus de 7000 hectares de végétation.

Situation cauchemardesque sur le front des incendies en Haute-Corse, où les pompiers continuaient ce samedi de lutter contre les flammes.

Édition: