Dos au mur, le gouvernement annonce un projet de modification constitutionnelle — Togo

L'accès à internet est restreint au Togo où l'opposition manifeste dans les rues mercredi et jeudi pour exiger le retour à la constitution de 1992. Celui-ci a été adopté en Conseil des ministres.

En faisait adopter cet avant-projet de loi, le chef de l'Etat ouvre ainsi la voie à une révision de la Constitution autour de la limitation du mandat présidentiel et de l'adoption du mode de scrutin à deux tours.

L'avant-projet de loi, souligne le communiqué, "est de nature à favoriser la préservation d'un climat de paix et de sérénité indispensable pour permettre à notre pays d'intensifier les efforts visant à répondre aux préoccupations essentielles des populations en matière d'amélioration de leurs conditions de vie".

C'est donc un avant-projet de loi; pour l'instant on n'en connaît pas le contenu, le Parlement est officiellement en vacances et ne reprend du service que le premier mardi d'octobre.

Une grande partie de l'opposition togolaise (coalition de cinq partis Cap 2015, le Groupe des six et le Parti national panafricain, PNP) a décidé de s'unir mercredi pour de grandes marches à Lomé et en province.

Le président togolais, Faure Gnassingbé, est au pouvoir depuis la mort en 2005 de son père, qui était resté 38 ans au pouvoir.

Édition: