Attentat de Londres : Donald Trump provoque une nouvelle polémique

Dans une série de tweets, le président américain s'en prend aux "terroristes ratés" qui auraient perpétré l'attaque dans le métro de la capitale du Royaume-Uni ce matin.

La Première ministre britannique, Theresa May, a dénoncé l'attentat "lâche" du métro de Parsons Green à Londres, soulignant qu'il aurait pu faire d'énormes dégâts. Ce sont des gens malades et déments qui étaient dans la ligne de mire de Scotland Yard.

Insistant sur le qualificatif "loser" (raté) adossé aux terroristes, il ajoute qu'il "faut s'en occuper d'une manière plus féroce", a-t-il écrit, comme à son habitude, sur Twitter. "Il faut être proactif!"

Le milliardaire, qui n'est jamais à court d'idées, propose ainsi "leur couper Internet" qui, dit-il, "est leur principal outil de recrutement". "Je pense qu'il n'est d'aucune aide pour quelqu'un de spéculer sur une enquête en cours", a affirmé Mme May. Un "engin explosif artisanal", selon les termes de la police londonienne, a pris feu dans une rame. "Vrai ou pas - et je suis certain qu'il ne sait pas - ceci est vraiment malvenu de la part du dirigeant de notre allié et partenaire dans le renseignement", a-t-il jugé sur Twitter.

Trump conclut en se félicitant des progrès réalisés contre le groupe terroriste État islamique.

Édition: