Explosion dans le métro, plusieurs blessés — Londres

Un nouvel attentat, le cinquième en sept mois, a frappé la Grande-Bretagne vendredi matin.

Un incident s'est produit vendredi 15 septembre dans la matinée à la station Parsons Green, dans le sud-ouest de la capitale.

Des témoins ont évoqué une " explosion " et des personnes brûlées au visage. Celle-ci a installé un cordon de sécurité et posté des hommes équipés de fusils d'assaut. Les services d'ambulance et les pompiers se trouvaient également sur place, avec du personnel entraîné à intervenir dans des conditions dangereuses. Rien ne permet de déterminer pour l'heure s'il s'agit d'une attaque terroriste.

Interrogée par l'AFP, la police de Londres a qualifié les propos du président américain de "spéculation inutile".

Attentat à Londres ? Une explosion dans le métro
Londres: plusieurs personnes ont été brûlées par l'explosion d'un seau dans le métro

Les autorités britanniques n'ont, en effet, encore rien révélé de l'identité du ou des auteurs de l'attaque dans le métro de Londres, perpétrée à l'aide d'un engin explosif artisanal, selon l'unité antiterroriste de la police londonienne. Sur Twitter, un témoin, Peter Crowley, dit avoir vu "une boule de feu". D'autres personnes ont été blessées dans le mouvement de panique qui a suivi l'explosion. Aucune d'elle ne souffre de blessures graves et leurs jours ne sont pas en danger. Selon l'OLJ, des passagers souffriraient de brûlures au visage.

Il a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq sur les réseaux sociaux. Les causes précises de cet incendie ne sont pas encore connues, des investigations sont en cours. Suite à l'incident, le gouvernement a convoqué une réunion d'urgence. "Notre ville condamne les personnes ignobles qui tentent d'utiliser la terreur pour nous nuire et détruire notre mode de vie". "J'ai vu deux femmes se faire soigner par des ambulanciers".

"Nos pensées vont au peuple britannique et cela nous conforte dans le fait qu'il faille intensifier et améliorer au niveau international la lutte contre le terrorisme islamiste", a affirmé Mme Merkel en marge d'une rencontre à Berlin avec le Premier ministre français Édouard Philippe.

Édition: