Turquie : le journaliste Loup Bureau de retour à Paris dimanche

L'un des avocats de l'étudiant en journalisme Loup Bureau a annoncé vendredi 15 septembre sa libération prochaine après 51 jours de détention en Turquie.

Fin août, le président français Emmanuel Macron a demandé à son homologue turc sa "libération rapide et son retour en France".

Anonymes ou politiques, proches ou non, de nombreuses personnes se sont mobilisées pour la libération du journaliste nantais détenu en Turquie. "Il sera expulsé de Turquie prochainement", a-t-il d'abord écrit, évoquant ensuite "un soulagement immense pour la famille et les amis de Loup Bureau". "La Turquie doit rendre compte de ses actes, elle peut être responsable de la dégradation d'une dégradation des relations entre la France et la Turquie", affirme Loïc Bureau, qui plaide désormais pour un durcissement de la position française dans les négociations avec Ankara. Jusqu'où iront les autorités turques pour défier la communauté internationale sur les libertés fondamentales?

Loup Bureau avait été arrêté le 26 juillet dernier à la frontière entre l'Irak et la Turquie après la découverte de photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens du YPG, une organisation considérée comme terroriste par les autorités turques. "Il n'est pas question d'attendre cinq mois, ils doivent libérer mon fils", souligne cet enseignant en histoire-géographie dans un lycée. " Nous avons sollicité une procédure qui soit menée rapidement afin que notre compatriote puisse rentrer en France et retrouver les siens ", a-t-il déclaré ce vendredi lors d'une conférence de presse avec son homologue turc Mevlüt Cavusoglu.

Après 52 jours de détention en Turquie, le journaliste français Loup Bureau va être libéré.

"Le juge a immédiatement voulu recevoir Loup et a immédiatement statué sur la question de sa libération, alors que par ailleurs l'enquête se poursuit", a ajouté l'avocat.

Édition: