Dupont-Aignan seul comme jamais

Le public venu assister à l'université de rentrée du mouvement Debout La France de Nicolas Dupont-Aignan a salué par des applaudissements le refoulement des journalistes de l'émission Quotidien, qualifiés de "propagandistes".

Nicolas Dupont-Aignan a réaffirmé jeudi sur BFMTV et RMC son indépendance. Il devrait prononcer un discours sur la recomposition politique en France, et sur l'union des droites.

En clair, le leader de DLF observe avec attention les débats internes qui occupent le Front national avant d'envisager concrètement un nouveau rapprochement, même s'il se montre ouvert sur le principe. Selon Valeurs actuelles, l'ancien candidat à la primaire de la droite et ancien député du Parti Chrétien-Démocrate Jean-Frédéric Poisson serait l'invité de la rentrée politique de Nicolas Dupont-Aignan.

"Je vais proposer dimanche un programme commun", a-t-il annoncé. Il faut imaginer autre chose. Côté FN, en tout cas, l'accord électoral du mois de mai, qui prévoyait que Nicolas Dupont-Aignan soit Premier ministre en cas d'accession de Marine Le Pen à l'Elysée, et qui a périclité ensuite aux législatives, semble trouver une postérité: à DLF comme au FN, on assure que les relations sont au beau fixe et suivies entre les patrons des deux formations.

Édition: