Toys'R'Us se déclare en faillite

Cette procédure ne concerne toutefois que les activités aux Etats-Unis et au Canada.

Avec un chiffre d'affaires de quelque 11,5 milliards de dollars en 2016, Toys "R" Us se situe derrière les géants américains de la distribution comme Wal-Mart et Target.

La firme a aussi annoncé que sa filiale canadienne sera également placée sous la protection de ses créanciers. Celle-ci va lui permettre de poursuivre son activité tout en mettant tout en oeuvre pour "restructurer sa dette existante et créer une structure de capital saine afin de pouvoir investir dans sa croissance à long terme et concrétiser son aspiration à apporter aux enfants des jeux partout".

En gelant les dettes, le but du chapitre 11 est de permettre à la société concernée de retrouver le plus rapidement possible à une situation financière pérenne, profitable à toutes les parties. Sur les quatre premiers mois de l'année, le groupe a affiché une perte nette de 164 millions de dollars (137 millions d'euros), en hausse de 30 %, alors que le chiffre d'affaires baissait de près de 5 %, à 2,2 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros), en baisse de 5 % sur un an. " Notre objectif est de travailler avec nos détenteurs d'obligations et autres créanciers ", affirme un communiqué de Toys'R'Us.

C'est aussi l'assurance de garder ouverts ses 1600 magasins à travers le monde, dont 54 en France. Plusieurs banques, dont JPMorgan, ont accepté d'injecter dans le groupe plus de 3 milliards de dollars "pour améliorer immédiatement la santé financière de la société et soutenir les opérations en cours" pendant la procédure de faillite. Toys'R'Us est confronté à la concurrence de la vente en ligne. C'est Amazon qui capte l'essentiel de celle-ci.

Une période cruciale évidemment dans le secteur d'activité de distribution des jouets.

L'enseigne de jouets connaît d'importantes difficultés financières.

Édition: