Google rachète des licences de propriété intellectuelle de HTC pour 1,1 milliard $

L'accord avec HTC prévoit aussi pour Google une licence non exclusive sur la propriété intellectuelle du fabricant taïwanais. HTC a également fabriqué plusieurs smartphones (Nexus One, Pixel) pour Google.

"Avec cet accord, une équipe de talent de HTC rejoindra Google comme une nouvelle entité de sa branche hardware".

Du côté de HTC, qui détenait encore 10% des parts du marché des smartphones en 2011, parts qui se sont effondrées à moins de 1% actuellement, le renflouement apporté par Google sera sans doute bénéfique. En espérant que Google puisse réussir " l'intégration " de HTC de meilleure manière que celle de Motorola qui s'était soldée par un échec cuisant. Entre les smartphones Pixel, les enceintes Google Home ou la borne Google Wifi, la firme de Mountain View souhaite être autre chose qu'une société spécialisée dans le software, pour la plupart gratuit.

HTC conserve cependant son activité de réalité virtuelle Vive, et continuera à développer ses propres devices mobiles. Si cela se confirmait, l'accord pourrait très bien être scellé, laissant à HTC et Google le temps de fignoler les détails avant de le rendre public. Plus précisément, la section R&D " Powered by HTC ", soit l'équipe derrière les smartphones Google Pixel et Google Pixel XL, est rachetée par Google pour 1,1 milliard de dollars. Oui, parce qu'on le sait bien, on en entend parler depuis un long moment maintenant, HTC est au bord de la rupture et malgré ses diverses tentatives, peine à retrouver sa place sur le marché des smartphone. Contrairement à l'époque du rachat de Motorola Mobility (pour 12,5 milliards de dollars), le géant américain s'est contenté cette fois-ci de n'acquérir que les morceaux dont il avait besoin. "Ensemble, nous créerons des expériences d'utilisateurs incroyables sur l'écosystème Android au bénéfice des consommateurs, des partenaires et des développeurs partout dans le monde", a déclaré le PFG de Google, Larry Page.

Édition: