L'ancien Levothyrox de nouveau disponible 2 octobre

A l'antenne de RMC, la ministre a précisé qu'elle était destinée à "ceux qui ne tolèrent pas" la nouvelle formule.

Anxiété, fatigue chronique, perte de cheveux.de nombreux patients souffrant d'effets secondaires depuis qu'ils utilisent la nouvelle formule du Levothyrox, mise sur le marché ce printemps par le laboratoire Merck à la demande de l'Agence nationale de la sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

La ministre a également confirmé que l'offre de médicaments contre ces troubles de la thyroïde sera bien élargie à partir de la mi-octobre avec la mise à disposition de médicaments équivalents au Levothyrox. Des milliers de personnes se plaignent d'effets indésirables dus au changement de formule.

La nouvelle formule, commercialisée depuis mars, a été l'objet de 9.000 signalements d'effets secondaires à l'ANSM et une pétition en ligne avait recueilli mi-septembre 280.000 signatures.

En outre, Agnès Buzyn a annoncé que des réflexions avaient lieu afin de développer d'autres médicaments capables de soigner les malades de la thyroïde. "L'objectif, c'est que les patients aient le choix", a souligné la ministre. Car le retour de l'ancien Levothyrox pourrait n'être que temporaire: "Il y a des négociations avec les industriels pour voir le nombre de stocks", explique la ministre de la Santé, qui n'est pas en mesure de pouvoir dire combien de temps il sera disponible.

Édition: