Christine Angot disjoncte dans "On est pas couché"

Huée par le public, Christine Angot a quitté le plateau, malgré les appels de Laurent Ruquier à se rasseoir. Mais après un début d'interview relativement calme, " une violente altercation a éclaté " avec Christine Angot, rapporte Sandrine Rousseau ce vendredi au micro de RTL. Sandrine Rousseau était l'une des invitées du plateau à l'occasion de la sortie de son livre "Parler" (éditions Flammarion). Après que l'invitée ait déclaré: "J'ai envie de donner aux femmes des outils pour se faire entendre ", la chroniqueuse n'a pas pu retenir ses mots. "Je vous interdis de dire ce que vous dites!".

"Ce que je peux dire c'est que parler, c'est violent, pour les femmes qui ont subi des choses, mais aussi pour la société. On ne peut parler que de son viol", ajoute-t-elle. Après vingt minutes d'interruption, le tournage a finalement repris. A voir samedi soir, si ce n'est pas coupé au montage.

Les propos de l'écrivain, auteur de "L'inceste", dans lequel elle raconte avoir également été victime d'agression sexuelle, choquent alors le public, qui la hue.

Christine Angot aurait alors rejoint sa loge en hurlant et pleurant, selon L'Express. La chroniqueuse s'est levée violemment alors que Laurent Ruquier tentait de la retenir en criant "Reviens!". Le chroniqueur lui aurait reproché un manque de " réalisme " dans la description de son agression.

Christine Angot, qui est citée dans le livre de Sandrine Rousseau, aurait réagi en pensant à son expérience personnelle.

Un imprévu a perturbé l'enregistrement d'"On n'est pas couché" jeudi soir. Raphaël assurera la promotion de son album Anticyclone et Sandrine Rousseau évoquera son livre Parler. Des critiques qui ont particulièrement ému l'ancienne porte-parole, car selon l'hebdomadaire, l'invitée a fini son entretien télévisé au bord des larmes. Seul le bref passage du départ du plateau, qui, éditorialement, n'apporte rien sur le fond, apparaîtra pas à l'écran. "L'émission a en effet préféré ne pas diffuser cette image, à l'heure où plus rien ne s'efface, et faire preuve d'élégance".

Édition: