Les locaux de Merck perquisitionnés à Lyon — Levothyrox

Cette enquête a été ouverte après le dépôt de plaintes de 62 patients traités avec le Levothyrox, utilisé pour les troubles de la thyroïde. Ce laboratoire est le fabricant du Levothyrox, un traitement soignant la thyroïde, dont la nouvelle formule est accusée par de nombreux plaignants d'avoir des effets secondaires néfastes.

A Lyon, le siège français de Merck a été perquisitionné ce mardi, selon une source proche de l'enquête, confirmant une information du Progrès. "Toutefois, nous ne savions pas que la perquisition aurait lieu ce jour", nous indique Merck.

Ces investigations sont réalisées " sous la tutelle de deux magistrats de Marseille, dans les trois établissements du siège de Merck situés à Lyon et dans sa banlieue ", a précisé à l'AFP le procureur de Marseille Xavier Tarabeux.

Les autorités de santé estiment à plus de 9000 le nombre de signalements pour effets indésirables tels que des crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux depuis la mise sur le marché de la nouvelle formule du médicament fin mars.

Depuis lundi, l'ancienne version de ce médicament est disponible à nouveau dans le commerce.

Édition: