Perquisition au siège du laboratoire Merck — Levothyrox

Une perquisition était en cours, ce mardi, au siège français du laboratoire allemand Merck, à Lyon, dans le cadre de l'enquête sur les effets secondaires de la nouvelle formule.

"Merck a confirmé que la perquisition était en cours à son siège lyonnais, assurant que celle-ci était " attendue " et que le laboratoire y collaborait " activement ".

La nouvelle formule du Levothyrox produit de lours effets secondaires chez certains patients. Trois millions de personnes se font prescrire du Levothyrox en France.

Aucune audition ni garde à vue n'a été réalisée pour l'heure par les enquêteurs du pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille, qui se sont vu confier l'affaire après que 62 plaintes ont été déposées fin septembre.

Les autorités de santé estiment à plus de 9000 le nombre de signalements pour effets indésirables tels que des crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux depuis la mise sur le marché de la nouvelle formule du médicament fin mars.

L'ancienne version du Levothyrox était de nouveau disponible lundi, mais en quantité très limitée, au risque de provoquer une pénurie.

Édition: