Un budget 2018 plutôt optimiste — Côte d'Ivoire

Selon le gouvernement ivoirien, "le projet de budget pour l'année 2018 a été élaboré dans un contexte sociopolitique et économique moins favorable, marqué par des chocs externes et internes enregistrés en début d'année 2017 ".

Le Taux de croissance projeté en 2018 est de "8,3 % du PIB", a précisé Bruno Koné, ajoutant que "les ressources intérieures sont fixées à 5.471 milliards FCFA". "Les ressources sont constituées à plus de 80% de ressources intérieures, fiscales et non fiscales tandis que les investissements représentent 29,6% des dépenses". Les décaissements qui seront effectuées en faveur des couches les plus démunies, ont été évaluées à 2290,8 milliards FCFA, soit une hausse de 10,7% par rapport à 2017.

Dans le chapitre des dépenses, 1.547,3 milliards FCFA sont prévus pour le service de la dette et 1.833 milliards FCFA sont affectés aux investissements, soit un tiers du budget.

Dans cet élan, le budget de l'année 2018 est en hausse de 4,3 pour cent par rapport au correctif budgétaire de l'année 2017.

L'adoption par le gouvernement ivoirien de ce projet de loi de budget 2018 intervient au lendemain d'une mission du Fonds monétaire international (FMI) au cours de laquelle, l'institution de Brettons Woods demandait un renforcement de la politique budgétaire du pays.

Cette année, après avoir programmé un budget de 6 501,4 milliards FCFA, le gouvernement avait dû revoir à la baisse ses ambitions pour tenir compte de la donne cacao, faisant passer l'enveloppe totale à 6 447,6 milliards FCFA en mai dernier. "Le projet de budget de l'année 2018 accorde également une attention particulière à la création d'emplois, notamment pour les jeunes, et intègre la nécessité du renforcement du dispositif sécuritaire et de défense pour la rendre plus résiliente dans le contexte sous régional actuel de menaces terroristes ", peut-on lire dans le communiqué du conseil des ministres.

Édition: