Dmitri Medvedev dès aujourd'hui à Alger

La Russie est prête à appuyer l'Algérie dans la mise en place d'une éventuelle industrie nucléaire, a affirmé le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev (photo), dans une interview accordée à l'Agence de presse algérienne (APS) dimanche, à la veille d'une visite officielle en Algérie.

Dmitri Medvedev effectue une visite officielle en Algérie ce lundi 09 octobre 2017, sept ans après son premier séjour en terre algérienne.

L'agroalimentaire (exportation de céréales en Algérie), la sécurité, l'extraction de ressources, le transport maritime et fluvial, les hautes technologies de l'espace, du bâtiment et de la pharmaceutique sont aussi des domaines que les deux pays pourraient explorer, d'après le Premier ministre russe.

Dimitri Medvedev se rend en Algérie et au Maroc avec l'intention de développer des partenariats commerciaux avec les deux poids lourds du Maghreb. - À l'issue de la visite est prévue la signature de plusieurs organisations intergouvernementales, interministérielles et de l'entreprise d'accords et de documents.

Le volume des échanges russo-algériens a atteint près de 4 milliards de dollars en 2016. "Nous sommes également prêts à étudier des projets concernant la production d'électricité "propre" par des installations éoliennes ou solaires", a-t-il ajouté. "La Russie apprécie grandement ce dialogue et les possibilités de trouver des compromis".

Vladimir Andreev, directeur adjoint du département des nouveaux défis et menaces au sein du ministère, a signalé que la Russie "continuait d'exhorter la communauté internationale à se réunir au sein d'un front antiterroriste uni sur la base solide du droit international, de la Charte de l'Onu et avec l'accord des États où cette lutte est menée". "Nous poursuivrons la concertation régulière de nos positions sur les questions de politique étrangère, notamment sur la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi que dans la zone du Sahara-Sahel", a conclu le Premier ministre russe. A travers cette visite, la Russie veut renforcer ses liens avec les pays africains, particulièrement l'Algérie, qui est son deuxième partenaire après l'Egypte.

En octobre 2001, la Russie et l'Algérie ont signé une "déclaration de partenariat stratégique".

Édition: