Djibril Bassolé en liberté provisoire — Burkina

Il faut noter en rappel que Djibrill Bassolé a à maintes reprises demandé la liberté provisoire pour aller se soigner.

Pour la défense, c'est déjà une première victoire d'obtenir la libération provisoire de l'ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré.

"Le gouvernement voudrait rassurer les populations que, dans le respect strict de la séparation des pouvoirs, tous les moyens légaux seront mis en œuvre pour que les victimes de l'insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch du 15 septembre 2015 puissent avoir une réparation par la tenue d'un procès dans les meilleurs délais", promet René Bagoro. Il est incarcéré depuis 2015, pour son implication présumée dans la tentative de coup d'Etat manqué au Burkina.

En juillet, le Groupe de travail sur la détention arbitraire du Haut-commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU avait jugé "arbitraire" la détention de Djibrill Bassolé, appelant à le "libérer immédiatement". Jugeant "arbitraire l'arrestation et la détention " de Bassolé, il avait alors préconisé que celui-ci soit traduit devant un tribunal civil.

En dépit des problèmes de santé évoqués par ses avocats, la justice militaire lui avait refusé la liberté provisoire à plusieurs reprises. 21 accusés, dont le général Gilbert Diendéré, sont actuellement détenus à la Maca, alors que neuf autres sont en fuite.

Cette libération intervient à un moment où les partisans du général multiplient des manifestations pour demander la libération de leur champion.

Édition: