Paris : violences en marge d'un congrès de DRH, plus de quarante interpellations

Les forces de police sont rapidement intervenues et ont procédé à l'intervention de pas moins de 41 personnes.

41 personnes ont été interpellées ce jeudi lors d'un "rassemblement non déclaré" organisé par un collectif opposé aux ordonnances réformant le droit du travail, en marge d'un congrès de directeurs de ressources humaines des entreprises du CAC 40 au Bois de Boulogne à Paris, a annoncé la préfecture de police. "Elle a eu un empêchement connu hier", a-t-on dit de même source à Reuters. Mais des intellectuels et des syndicalistes proches de la gauche radicale avaient lancé le 21 septembre sur le blog de Mediapart un appel à "faire leur fête, le 12 octobre, aux DRH et à Pénicaud". "Appel relayé abondamment sur les réseaux sociaux, avec l'appellation "#chasseauxDRH".

"Dans la matinée, "environ 80" personnes" dont "une trentaine étaient cagoulées" ont ainsi dégradé sept véhicules en stationnement, dont trois ont été incendiés, au Bois de Boulogne, selon la préfecture de police.

"L'intervention des forces de l'ordre, qui ont subi de nombreux jets de projectiles, a permis de contenir les incidents et de mettre fin aux troubles à l'ordre public", poursuit le communiqué. Seules cinq d'entre elles ont finalement été placées en garde à vue et une enquête a été confiée à la Sûreté territoriale de Paris pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique et dégradations de biens privés par moyens dangereux pour les personnes", a indiqué la source judiciaire.

Édition: